Menu menu
  • Flux RSS
  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • YouTube

2013

LE PRIX LA RECHERCHE DÉCERNÉ AU PROFESSEUR JOSÉ (...)

2013

Le prix La Recherche, dans la catégorie Technologie, a récompensé mardi 21 octobre au Musée du Quai Branly, le professeur José Sahel, directeur de l’Institut de la Vision, et son innovation qui redonne de la vision à des non-voyants. Francis Quétier, chargé de mission Recherche à Genopole, représentant Pierre Tambourin, directeur général de Genopole, était membre du comité scientifique du concours, chargé de sélectionner les projets candidats dans la catégorie Technologie.

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Des grenouilles qui entendent avec leur (...)

2013

La grenouille de Gardiner des îles Seychelles, l’une des plus petites grenouilles au monde, est dépourvue d’oreille moyenne avec tympan mais peut cependant coasser et entendre ses congénères. Ce mystère vient d’être résolu par une équipe internationale de chercheurs menée par Renaud Boistel, de l’IPHEP1 (CNRS/Université de Poitiers). Nicolas Pollet, directeur de l’équipe Metamorphosis de l’Institut de Biologie Systémique et Synthétique, faisait partie de cette équipe.
- Lire le communiqué de presse
- Voir (...)

#Laboratoires

  • Lire la suite
  • Articles similaires

UNE NOUVELLE STRATÉGIE DE THÉRAPIE GÉNIQUE

2013

La dystrophie des ceintures de type 2A fait partie des maladies neuromusculaires. C’est plus exactement une maladie génétique récessive du muscle squelettique qui affecte principalement les muscles proximaux des membres : muscles proches de l’axe du corps, à savoir les muscles des épaules et des bras, des hanches et des cuisses.

  • Lire la suite
  • Articles similaires

DES LEURRES POUR AMÉLIORER L’EFFICACITÉ DE LA (...)

2013

Dans les essais de thérapie génique des maladies génétiques, parmi les vecteurs testés pour apporter le « gène-médicament » aux cellules à traiter, les vecteurs recombinants dérivés des virus associés à l’adénovirus (AAV) montrent bien des avantages : ils sont sans danger, non invasifs et potentiellement efficaces.

Cependant, les individus qui ont été auparavant exposés aux AAV portent des anticorps capables de neutraliser ces virus. Chez ces personnes, les anticorps préexistants bloquent le transfert de gènes par les vecteurs de type AAV.

  • Lire la suite
  • Articles similaires

L’ÉMERGENCE DE LA TUBERCULOSE MISE EN LUMIÈRE (...)

2013

Le génome de 5 souches bactériennes d’espèces voisines de Mycobacterium tuberculosis, la bactérie responsable de la plupart des cas de tuberculose chez l’homme, a été exploré par des chercheurs de divers instituts, en particulier de l’Institut Pasteur de Paris et de Lille, et du Genoscope (CEA / Institut de Génomique).

  • Lire la suite
  • Articles similaires