Menu menu
  • Flux RSS
  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • YouTube

introduction

Soutenu par l’Etat, les organismes nationaux de recherche (CEA, CNRS, Inra, Inserm) et l’Université d’Evry-Val-d’Essonne), Genopole est devenu un pôle majeur de recherche et d’enseignement en sciences du vivant.

Les biotechnologies appliquées à la santé font la renommée de Genopole. Mais le biocluster déploie aussi ses recherches dans les domaines d’avenir des biotechnologies vertes, environnementales et industrielles, où leur potentiel est pas moindre.

Les axes de recherche majeurs des laboratoires de Genopole

- Génomique, post-génomiqueRetour ligne automatique
- BiothérapiesRetour ligne automatique
- Biologie systémique et biologie de synthèseRetour ligne automatique
- Bio-informatique, mathématiquesRetour ligne automatique
- Biophysique, biochimie, nanotechnologiesRetour ligne automatique
- Médecine, télémédecine, recherche cliniqueRetour ligne automatique
- Sciences de gestion, Management de l’Innovation et des TechnologiesRetour ligne automatique

Génomique, post-génomique

L’étude des gènes, la compréhension de leurs fonctions et de la régulation de leur expression, l’identification des gènes responsables de maladies... sont autant de connaissances exploitables pour développer de nouvelles approches thérapeutiques, mettre au point des voies de production plus écologiques ou imaginer des procédés innovants.

  • Partager
  • Imprimer

Biothérapies

Les biothérapies innovantes - thérapie cellulaire à partir des cellules souches et thérapie génique - font l’objet d’importants travaux de recherche pour parvenir à traiter des maladies dégénératives, réparer des tissus lésés ou guérir des maladies génétiques incurables aujourd’hui.

  • Partager
  • Imprimer

Biologie systémique et biologie de synthèse

En explorant finement les mécanismes biologiques, en concevant et construisant des systèmes biologiques dotés de fonctions nouvelles, cette voie scientifique émergente promet des progrès dans la connaissance du vivant et des applications majeures dans le domaine de la santé, de l’énergie, des matériaux...

  • Partager
  • Imprimer

Bio-informatique, mathématiques

Avec l’avènement de la génomique à grande échelle, l’émergence de la biologie de synthèse, etc., les sciences biologiques deviennent extrêmement complexes et les besoins d’analyse et de stockage de quantités de données gigantesques. Les biotechnologies ne se développeront pas sans la puissance de la modélisation mathématique et l’expertise bio-informatique.

  • Partager
  • Imprimer

Biophysique, biochimie, nanotechnologies

La physique et la chimie s’allient à la biologie pour l’analyse des biomolécules, la synthèse de biomatériaux, les études protéomiques ou encore le développement de nanoparticules qui pourront constituer des marqueurs cellulaires.

  • Partager
  • Imprimer

Médecine, télémédecine, recherche clinique

Les recherches appliquées à la santé nécessitent d’établir un lien étroit avec les cliniciens pour mettre en place une recherche médicale clinique évaluant l’absence de risque et l’efficacité des produits, technologies ou dispositifs médicaux innovants inventés dans les laboratoires.

  • Partager
  • Imprimer

Sciences de gestion, Management (...)

Sciences de gestion, Management de l’Innovation et des Technologies

Les innovations technologiques bouleversent les modèles économiques et la pratique managériale. Ces transformations profondes doivent être comprises afin de prévoir et accompagner les nouvelles formes d’organisation qui émergent.

  • Partager
  • Imprimer