MIT Technology Review a récompensé mercredi 15 avril à L’Atelier BNP Paribas les dix innovateurs français les plus remarquables de moins de 35 ans. Parmi eux, Antoine Hubert, 31 ans (Paris), le créateur d’Ynsect qui « a créé la toute première bioraffinerie d’insectes au monde ».

Dixit Antoine Hubert

« C’est l’ensemble de notre concept et de notre technologie qui ont été validés comme innovation de rupture. C’est un très grand honneur d’avoir été récompensé par MIT Technology Review et se trouver aux côtés de lauréats primés dans le passé tels que Marc Zuckenberg de Facebook, Max Lechin de Paypal, Sergey Brinde de Google... Il est intéressant que cette instance prestigieuse reconnaisse que l’agriculture, en particulier les insectes, appartienne au domaine de l’innovation, souligne Antoine Hubert (voir photo ci-dessous).

Un réseau des jeunes les plus brillants

Les finalistes ont été sélectionnés parmi 400 postulants à l’issue de plusieurs mois de travail par un panel d’influenceurs composé de diverses personnalités dont Franck Le Ouay, cofondateur de Criteo et Raouti Chehih d’Euratechnoogies. Les critères pris en compte étant la créativité, l’ingéniosité, l’impact et l’actualité des projets.
Il y a cinq ans, MIT Technology Review lançait sa compétition dans le monde afin de découvrir et récompenser des talents locaux en France, en Turquie au Pérou, mais aussi pour créer un réseau des jeunes les plus brillants dans le monde avec la communauté d’Innovators Under 35.