Phenocell obtient le prix du public lors du Paris-Saclay Invest
Le 28 juin, Brigitte Onteniente reçoit le prix du public du Paris-Saclay Invest après sa présentation devant un public d’investisseurs.

Phenocell vient de remporter le prix du public de Paris-Saclay Invest, compétition qui opposait dix start-up innovantes, mardi 28 juin à l’école ENSTA ParisTech de l’université Paris-Saclay.
Brigitte Onteniente, PDG de Phenocell, a convaincu le public, majoritairement constitué de financeurs, de la pertinence de son modèle d’affaires et de sa technologie dédiée à la médecine ciblée. Elle obtient l’un des deux prix Paris-Saclay Invest.

Pour une médecine de précision

La démarche de Phenocell, entièrement consacrée aux maladies rares, est unique en France pour une PME. Elle est fondée sur la conception d’outils cellulaires à partir de cellules souches induites à la pluripotence (iPS) issues de patients. Cette stratégie, pleinement inscrite dans le développement d’une médecine de précision, répond aux besoins actuels de l’industrie pharmaceutique ou de sociétés de biotechnologie en quête de résultats plus performants. Les tests précliniques de molécules sont effectués sur des cellules extrêmement pertinentes car issues de cohortes de patients d’une pathologie donnée, présentant un profil génétique et clinique similaire. Ce gain de précision dès la première étape du processus de recherche du médicament augmente ainsi les chances de découverte de traitements mieux adaptés à chaque sous-groupe de patients.

Sélectionnée par Fast Track to innovation

Phenocell a également été retenue dans le cadre du très sélectif Fast Track to innovation, outil de financement du programme européen H2020 destiné à soutenir des projets collaboratifs proches du marché. Entourée de trois autres sociétés (AvantiCell, Tissue Click et CellInk), Phenocell a obtenu une subvention de 380 000 euros pour la mise en œuvre d’un programme de recherche médicale extrêmement innovant (financement total de l’Europe : 1,8 M€). CENSUS vise à concevoir un outil 3D d’analyse du système nerveux central modélisant les maladies neurodégénératives. L’objectif ? Concevoir des modèles 3D de l’architecture du cerveau, transmis congelés aux industriels de la pharma comme supports de tests de molécules actives en neurologie. Le rôle de Phenocell consiste à produire différents types de cellules gliales et neuronales issues d’iPS, testés à plusieurs stades de différenciation, qui entrent dans la constitution des modèles.

Associée au projet européen RELENT

Egalement intégrée au projet RELENT qui rassemble treize sociétés, Phenocell percevra un financement européen de 400 000 euros pour la création de cellules du système immunitaire à partir de cellules iPS de patients jeunes, adultes et âgés.
« Relent a pour objectif de créer des modèles de pathologies auto-immunes pour tenter de comprendre pourquoi des patients rechutent ou restent insensibles aux traitements  » explique Brigitte Onteniente.

Verbatim

« Je suis très heureuse de ces bonnes nouvelles successives, preuves de la reconnaissance de l’intérêt et de l’innovation de notre technologie. Cela va nous permettre d’étoffer notre équipe et de mettre en place une plate-forme de production automatisée pour robotiser une partie des tâches et accélérer nos efforts R&D » annonce Brigitte Onteniente.