Menu menu
  • Flux RSS
  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • YouTube

2020

La bioinformatique au service de Tara (...)

2020

Une équipe du laboratoire de Génomique métabolique (Genoscope - CEA/CNRS/Université d’Evry) a mis au point une méthode bio-informatique d’analyse génomique environnementale capable de repérer les espèces et associations d’espèces. Appliquée aux données de l’expédition Tara Oceans, elle ouvre l’accès aux fonctions biologiques et au rôle écologique des espèces eucaryotes de plancton océanique. Ces travaux ont été publiés dans la revue Genome Research.
La métagénomique permet d’étudier, de manière globale et en (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Soigner les maladies sanguines et métaboliques

2020

L’équipe de l’unité Integrare (UMR 951, Inserm/Généthon/Université d’Evry) dirigée par le Dr Amendola décrit dans la revue Nature Communications du 29 juillet 2020 une stratégie innovante d’édition génomique visant à modifier les cellules souches hématopoïétiques, cellules à l’origine de toutes les cellules sanguines. L’objectif est d’aboutir à l’expression de différentes protéines thérapeutiques dans le sang et d’ouvrir ainsi la voie au traitement de maladies génétiques sanguines, comme l’hémophilie ou les (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Traiter plus de malades par thérapie génique

2020

Une équipe de Généthon parvient à inhiber la réponse immunitaire liée aux vecteurs viraux AAV et ouvre ainsi la possibilité de traiter plus de malades par thérapie génique.
Des chercheurs de Généthon, en collaboration avec des équipes du CNRS/Inserm et de la société de biotechnologies Spark Therapeutics, annonce, dans la revue Nature Medicine du 1er juin 2020, avoir réussi à inhiber la réponse immunitaire provoquée par des anticorps contre le vecteur viral AAV, grâce à l’enzyme IdeS. Ces anticorps sont (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Simuler les mécanismes biologiques

2020

Le laboratoire génopolitain GenHotel (Université d’Evry), spécialiste de la polyarthrite rhumatoïde et des maladies complexes, et l’Inria (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique) ont développé le logiciel CaSQ pour la modélisation dynamique des systèmes biologiques.
L’outil est particulièrement utile pour étudier les maladies, en donnant aux chercheurs la possibilité de tester virtuellement l’effet de perturbations ou de médicaments sur l’évolution d’une maladie.
Les (...)

#Bio-informatique #Biologie systémique #Laboratoires

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Covid : tout ce qu’on sait dans une carte (...)

2020

Dr. Anna Niarakis, enseignant-chercheur en bio-informatique et biologie computationnelle des systèmes au laboratoire génopolitain GenHotel (Université d’Evry), fait partie des quatre chercheurs qui coordonnent le projet international COVID-19 Disease Map. Répondant à l’appel lancé par la communauté Disease Maps, près de 200 scientifiques de plus de 100 institutions et 24 pays ont actuellement rejoint le projet.
L’objectif est de réunir dans un seul référentiel l’ensemble des connaissances (...)

#Bio-informatique #Biologie systémique #Collaborer #Laboratoires #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires

COVID-19 et risque cardiaque des traitements

2020

Le Dr Mahfoud du Centre hospitalier sud francilien et les chercheurs Jean-Yves Didier, Amine Chellali et Samir Otmane du laboratoire IBISC (Informatique, BioInformatique, Systèmes Complexes, Université d’Evry) ont mis au point un outil automatique qui calcule un score de risque cardiaque, que le praticien peut exploiter pour sa prescription médicale contre le COVID-19.
Dans le contexte actuel du COVID-19, plusieurs médicaments dont l’efficacité reste à prouver, sont utilisés à l’échelle (...)

#Bio-informatique #Collaborer #Laboratoires #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Cartographier les membranes

2020

Une équipe du Laboratoire d’Analyse et Modélisation pour la Biologie et l’Environnement (Lambe, labellisé Genopole) a mis au point une technique expérimentale pour étudier les nanotubes formés par les membranes cellulaires. Ces structures méconnues jouent un rôle essentiel dans le transport des biomolécules à travers la cellule.
La membrane est une structure en mouvement. Sous l’effet du cytosquelette (réseau de filaments qui assure la rigidité et les mouvements internes dans la cellule), la membrane (...)

#Biotechnologies #Laboratoires

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Identifier les acides aminés via un nanopore

2020

Une équipe du Laboratoire Analyse et Modélisation pour la Biologie et l’Environnement (Lambe - Université d’Evry/Université de Cergy Pontoise/CNRS) est parvenue à identifier 13 des 20 acides aminés qui constituent les protéines en les passant dans un nanopore naturel d’aérolysine.
L’aérolysine est une toxine naturelle de la bactérie Pseudomonas Aeruginosa qui agit en formant des pores de taille nanométrique dans les membranes des cellules qu’elle infecte. Ce nanopore naturel peut être utilisé comme un (...)

  • Lire la suite
  • Articles similaires

Nouveau succès en thérapie génique

2020

Les premiers résultats d’un essai clinique de thérapie génique pour un déficit immunitaire sévère se révèlent très concluants. Sur neuf patients traités et suivis pendant un à trois ans en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, sept n’ont contracté aucune infection et six sont libérés des traitements des complications de la maladie. Deux acteurs clés des biothérapies innovantes à Genopole sont impliqués dans ce succès, le laboratoire Généthon et le centre de production de médicaments de thérapie génique Yposkesi. (...)

#Biocluster #Laboratoires #Thérapie génique #Santé

  • Lire la suite
  • Articles similaires