Plus d’une centaine de personnes a répondu vendredi 18 janvier à l’invitation de Genopole. Réuni au Centre de recherche clinique et translationnelle (CRCT), le public, constitué pour l’essentiel d’étudiants de la région parisienne, a découvert toutes les composantes du Shaker et du Booster.

Le Shaker et le Booster sont des dispositifs sur-mesure pour les porteurs d’innovation en biotechnologie, qu’ils soient au stade recherche pour valider une preuve de concept ou déjà à la tête d’une jeune entreprise (moins de trois ans).

Témoignage de lauréats Shaker

Elie Hatem - Oxsam - Shaker

Elie Hatem développe de nouvelles technologies de criblage à haut débit pour identifier des molécules pro ou anti-oxydantes (projet Oxsam) :
"Les outils auxquels j’ai accès dans le LabBiotech, aussi bien équipé qu’un laboratoire académique, me donnent le moyen de sélectionner les cellules qui ont un effet protecteur contre l’oxydation. Ce qui est important dans le Shaker, c’est que l’on est libre et propriétaire de tous les résultats que nous obtenons ! ».

Irina Gbalou - INA Biotherapeutics - Shaker

Irina Gbalou avec Ahmed Said développent une technologie innovante de fabrication de molécules biologiques (projet INA Biotherapeutics)
"Je suis docteur en ingénierie enzymatique et mon associé est ingénieur en bioproduction. On est entré au Shaker avec ces deux profils scientifiques. Grâce à la sensibilisation à l’entrepreneuriat qui nous est offerte, je me forme sur le plan business pour mener la barque de notre prochaine société qui j’espère, sera sélectionnée dans le Booster ".

Victor Sayous développe une voie de biologie synthétique pour fabriquer de l’huile essentielle d’iris (projet Iris Fragrance) : " Au départ, venant de la recherche académique, on est vraiment seul. Dans le Shaker, l’effet promo, selon les affinités, peut aboutir à des collaborations. Par exemple, Mejdi Nciri qui développe un analyseur de sang portable, a réalisé pour moi un prototype de caméra multispectrale et j’ai établi pour lui un protocole de caractérisation des protéines... Autre avantage important, on nous apporte une méthodologie pour développer l’aspect business de notre projet ».

Nicolas Morin-Forest - Suprême - Shaker

Nicolas Morin-Forest avec Manon Fortier, Antoine Davydoff et Victor Sayous, portent le projet Suprême pour produire du foie gras sans abattage de canard, par voie de biosynthèse :
« On profite d’une émulation hyper motivante entre les différents porteurs de projet, il y a de la passion et un état d’esprit entrepreneurial très stimulant. L’accompagnement de l’équipe Genopole a également beaucoup de valeur. Ils connaissent et suivent vraiment notre projet. Et bien sûr, l’accès à un équipement aussi complet et d’aussi bonne qualité fait toute la différence. »

Mejdi Nciri conçoit un analyseur de sang portable (projet Gamma) :
« J’ai autour de moi des chimistes et des biologistes qui me donnent plein de conseils gratuitement et je leur donne moi plein d’informations en optique ! »

Esther Lutete - Riz Cacao - Shaker

Esther Lutete avec Chloé Kassegne portent le projet de produire un riz enrichi en magnésium et en fer en utilisant des coques de cacao (projet Riz Cacao) :
« Nous avons la chance d’avoir grâce au Shaker, un mentor qui nous conseille pour monter notre protocole. On n’est vraiment pas tout seul ! »

Témoignages de lauréats Booster

Pierre Tourame, Quentin Bernard et Paul Caroen dirigent Structurys qui développe des surfaces bio inspirées empêchant la formation de biofilms sur les surfaces industrielles :
Nous sommes trois ingénieurs diplômés depuis septembre. Nous avons d’abord intégrer le Shaker qui répondait à un besoin de laboratoire et surtout de label qui nous a permis d’être pris au sérieux par les industriels. Quand nous avons dit venir de Genopole, nous avons vu la différence du jour au lendemain ! A l’issue du Shaker qui nous a permis d’aboutir à une preuve de concept encourageante, nous avons été sélectionnés dans le Booster pour consolider notre business modèle. On pense techno, on vit techno, mais on s’est rendu compte que la vraie vie, c’est autre chose. On est challengés par des intervenants extérieurs de qualité. Cela nous a permis de nous structurer et de nous confronter à des investisseurs qui nous ont manifesté des preuves d’intérêt".

François Artiguenave avec Ralph Eckenberg dirigent Traaser qui développe un logiciel d’interprétation des données génétiques pour les médecins :
"Le dispositif Booster de Genopole où nous sommes installés, nous a aidés à faire des choix, à travailler notre business plan. La vie de l’entreprise n’est pas celle du labo ... Nous avons pu rencontrer des experts de très haute qualité à des prix abordables, ce qui est essentiel quand on démarre. Nous avons aussi un mentor, qui a investi dans la société dont il est devenu président et qui s’engage avec nous dans le développement commercial à l’international ".

Pour candidater au Shaker ou au Booster ?

Premier critère d’éligibilité : présenter un caractère différenciant, une innovation en biotechnologie (santé, environnement, agritech, foodtech, biotechnologies industrielles...)

Tout savoir, tout comprendre :

Le Shaker infos
Le Booster infos

C’est le moment de candidater

L’appel à candidatures court jusqu’au 22 février : téléchargez votre dossier
Lire le communiqué de presse

Genopole remercie les sponsors présents lors de la portes-ouvertes

  • Arthur Croizier de Chimex
    Arthur Croizier - Chimex -
  • Ludivine Decobert de Ipaz
    Ludivine Decobert - Ipaz -