Ces données montrent que, chez les patients présentant un carcinome épidermoïde avancé du poumon, des biomarqueurs miRNA, dont IntegraGen détient la propriété intellectuelle,
sont prédictifs de la réponse au traitement par les inhibiteurs de tyrosine kinase, ciblant l’EGFR (EGFR-TKI), et de l’émergence de résistances.