Christophe LanneauChristophe Lanneau rejoint Genopole en qualité de directeur du département Recherche et Plateformes. Il succède à Emmanuel Dequier, nommé directeur du Grand Défi Bioproduction pour la santé, instauré par le gouvernement.

De formation scientifique, titulaire d’une thèse en neurosciences, Christophe Lanneau a effectué une grande partie de sa carrière dans l’industrie pharmaceutique. En 2002, il intègre le département de neurosciences de Sanofi Aventis. En 2010, il rejoint l’unité exploratoire de Sanofi en charge du développement d’innovations dans de nombreux domaines dont l’interface entre micro-électronique et biologie (bio-sensors, télémédecine…). En 2013, il rejoint une plateforme de sciences translationnelles où il travaille notamment à la mise en place d’un projet de crowdsourcing. De 2016 à 2020, Christophe Lanneau prend la responsabilité d’une équipe dédiée à l’optimisation de modèles biologiques in vitro via des technologies d’édition du génome afin de soutenir les unités therapeutiques (neurologie, cardiologie, immuno-oncologie, maladies rares).

Réunir les compétences

Adepte de l’open innovation, pluridisciplinaire lui-même, Christophe Lanneau aime « mettre autour d’une même table, des compétences qui se côtoient peu » et « créer des partenariats non intuitifs  ». C’est en ce sens qu’il compte œuvrer à Genopole, « écosystème très motivant, où entrent en contact la recherche publique, la recherche privée, un hôpital… une richesse de partenaires locaux pour développer de nouvelles thématiques et un réseau européen à élargir pour créer de nouvelles opportunités de croissance ».