Un nouveau mécanisme d’épigénétique favorisant la progression d’un grand nombre de cancers du sein vient d’être identifié par le LEFG, un laboratoire du CEA créé grâce au soutien de Genopole. Ce résultat a été obtenu en collaboration avec des équipes américaines et la compagnie allemande Boehringer Ingelheim Pharmaceuticals. L’étude est publiée dans Nature le 4 décembre 2014.

#Génomique #Laboratoires #Santé