Façons de connaître - un nouveau paradigme pour la recherche en biologie ?


Comment qualifier les changements de la façon de produire des connaissances en biologie au cours des 30 dernières années ? Peut-on considérer que la simulation numérique, la modélisation, l’analyse des données de masse se substituent (tout en les complétant) aux pratiques expérimentales ? Peut-on repérer et caractériser des inflexions concernant ce qui fait preuve et les processus de validation des connaissances ? Quels sont les nouveaux objets de la biologie, les nouvelles ontologies, les nouvelles façons du vivant liées à ces façons de connaître ? Au fond, peut-on considérer qu’il y a un changement de paradigme en biologie ?

- Téléchargement des PDF de la Session 3