Le projet européen GEN.ERA*, coordonné par Genopole, est sélectionné par la Commission européenne. Il vise à renforcer par une coopération entre clusters, l’internationalisation d’entreprises du secteur de la génomique au-delà du continent européen. Pour le biocluster français, le projet marque un pas important dans sa stratégie d’ouverture à l’international. Il pose également les premières briques d’une collaboration européenne autour de la génomique.

ESCP-4i - "Cluster Go International"
(European Strategic Cluster Partnerships-Going International)

GEN.ERA s’inscrit dans l’appel offre « Cluster Go International » du programme européen COSME. Il rassemble aux côtés de Genopole des clusters italien (Distretto Tecnologico Campania Bioscience), estonien (Tartu BT Park), finlandais (Turku Science Park Ltd) et l’agence des Pays-Bas East-Netherlands Development Agency. L’objectif est de construire en deux ans une stratégie européenne interclusters pour identifier des marchés prometteurs et faciliter leur accès aux entreprises positionnées sur la chaîne de valeur de la génomique.

En partageant leurs expertises et construisant une stratégie d’internationalisation commune, les cinq partenaires pourront aborder le marché mondial comme un seul grand cluster d’envergure européenne et soutenir ainsi le développement de leurs entreprises, start-up et PME, hors de l’Europe. Le projet commencera début mai ; les entreprises génopolitaines seront conviées à participer à la concrétisation de ce projet ambitieux.

L’obtention du projet européen GEN.ERA confirme le dynamisme de l’écosystème génopolitain et sa volonté d’accroître son rayonnement à l’international. « La compétitivité de nos entreprises est un enjeu majeur  » souligne Anne Jouvenceau, directrice adjointe de Genopole. « Un accompagnement adapté vers les marchés d’avenir est un gage de succès ».

* Projet GEN.ERA : diGital gENomic alliance to Explore new maRket for Acceleration.

#Biocluster #Génomique #International