Annoncés le 9 décembre à Paris au Village by CA, Novolyze, DNA Script et Pili Biotech, sont les lauréats de la 4e édition du concours Genopole dédié aux biotechnologies des secteurs de l’environnement, de l’agroalimentaire et de l’industrie. Les trois gagnants, sélectionnés par un jury de professionnels (industriels, financeurs, Genopole ...)*, vont rejoindre les 80 entreprises déjà accompagnées par Genopole à Evry (Essonne), le premier biocluster français. Voir la vidéo de la cérémonie de remise des prix

Novolyze emporte le premier prix !

Le premier prix d’une valeur de 90 k€ a été décerné à Novolyze.
Epices, poudres lactées, légumes déshydratés, plantes aromatiques séchées... Ces ingrédients secs sont soumis à d’importants risques pathogènes tels que la salmonelle, la listeria, les E. Coli, les norovirus, les hépatites A & E et autres microorganismes dangereux pour l’homme.
Prévenir les risques sanitaires dans l’alimentation
La solution de prévention alimentaire développée par Novolyze repose sur l’introduction de germes modèles et brevetés, rendus non pathogènes, en début de ligne de production. En fin de process, des analyses sont conduites pour identifier la présence ou non de ces germes dans les aliments. Leur absence démontre l’efficacité des traitements mis en place (hautes températures, stérilisation...) pour éliminer les agents pathogènes.
Nicolas Braun et Karim-Franck Khinouche, porteurs du projet

Les co-fondateurs de Novolyze, Nicolas Braun (à gauche), 29 ans, master franco-allemand de commerce international et Karim-Franck Khinouche, 33 ans, ingénieur diplômé d’Agro Sup Dijon, visent les industries agroalimentaires (IAA), plus particulièrement les transformateurs et les équipementiers qui obtiendront ainsi une validation sanitaire de leurs process et machines.

DNA Script : Ecrire l’ADN plus vite et plus simplement !


Le projet DNA Script gagne le Prix spécial « potentiel technologique » d’une valeur de 45 000 euros. Thomas Ybert (sur la photo) et Sylvain Gariel, co-fondateurs de DNA Script, sont récompensés pour un projet d’imprimante ADN très innovant, qui s’affranchit des méthodes de synthèse chimiques classiques. Une écriture d’ADN plus simple et plus rapide. Le dispositif, capable de tenir sur une paillasse et facilement utilisable, répondra aux besoins des équipes de recherche publiques et privées qui pourront ainsi ré-internaliser la synthèse d’ADN dans leurs laboratoires.

Pili Biotech : Un stylo à encre produite par des bactéries !

Le projet Pili Biotech présenté par Thomas Landrain (au centre avec à droite Sébastien Duprat de Paule, responsable R&D de Chimex, partenaire du concours), docteur en biologie synthétique, a décroché le prix coup de cœur du jury séduit par son intérêt environnemental et son idée fondatrice : faire entrer les biotechnologies dans la vie quotidienne, facilement utilisables par le consommateur. PiLi Biotech imagine le concept d’un stylo à encre produite à partir de pigments bactériens naturels. Une alternative écologique intéressante aux noirs de carbone, le dioxyde de titane ou autres pigments métalliques, toxiques et difficiles à recycler.

* composition du jury : Sébastien Duprat de Paule (Chimex), J. Bobanovic (Sofinnova Partners), S. Mercier (Inra transfert), G. Lemkine (WatchFrog),
J.G. Levon (Ynsect), Pierre Tambourin, Eric Lameignère, Valérie Brunel (Genopole).

Voir le communiqué de presse
Voir le détail du concours 2014