Jean-Marc Grognet, directeur général de Genopole, a reçu le 21 juin, David Berkowitz, directeur des Relations internationales de l’Université d’Alabama, accompagné de Jérôme Baudry, enseignant chercheur français de l’université américaine (Department of Biological Sciences), pour nouer un partenariat dans le domaine des biotechnologies.

Genopole voit un très grand intérêt à construire une collaboration académique, scientifique et industrielle avec le centre américain pour nouer des contacts et des collaborations commerciales entre les entreprises de biotechnologies américaines et les celles accompagnées par Genopole.

Afin de poursuivre les premiers échanges engagés en juin, une délégation de Genopole, associant des entreprises et laboratoires génopolitains, se rendra à l’université d’Alabama basée à Huntsville, au début du mois de novembre.

Sur le campus de l’Université d’Alabama est implanté le Cummings Research Park, présenté comme le deuxième plus grand parc de recherche des États-Unis et le quatrième dans le monde, et l’Institut Hudson Alpha, spécialisé en biotechnologies.
Le Cummings Research Park est membre de l’association AURP (association of university research Parks) qui a décerné l’an dernier à Genopole, le trophée Parc de recherche d’excellence, pour la première fois attribué à un cluster non américain. 700 entreprises sont présentes sur le parc.

Légende de la photo

De gauche à droite : Jérôme Baudry, enseignant-chercheur à l’université d’Alabama, David Berkowitz, directeur des affaires internationales de l’université d’Alabama, Jean-Marc Grognet, DG de Genopole, Emmanuel Dequier, directeur de Genopole Recherche, Aurélie Seguin, chargée de mission International à Genopole