Revendiquée et adoubée comme une identité socio-professionnelle distincte, que recouvre cette dénomination de « jeune chercheur » ? En quoi éclaire-t-elle ou non la division du travail à l’intérieur de la recherche scientifique et ses différents métiers ? Quelles sont les tensions qui peuvent résulter de sa reconnaissance ? Peut-on lui définir des limites : « temporelles », « fonctionnelles » ? Ainsi : quels liens avec les positions respectives de « doctorant », de « post-doctorant » qui se trouvent aux frontières du système de formation et du système professionnel et de l’emploi ? Et puis, dans le cadre de l’internationalisation institutionnalisée du système de la science, existe-t-il une spécificité française qui articule deux marchés de l’emploi : l’un, primaire, « protégé » et très limité ; l’autre, secondaire, « précaire » en extension ?

Cette Table ronde s’inscrit dans un cycle organisé par le Centre Pierre Naville (laboratoire de sociologie de l’Université d’Evry-Val-d’Essonne) et Genopole®

[+] Plus d’information sur ce cycle
[+] Les tables rondes à venir et passée...

[+] Lieu : Salle de conférences du bâtiment G8, Genopole Siège, Genopole Campus 1, 5 rue Henri Desbruères à Evry
[+] Inscriptions : valerie.lariviere@genopole.fr,
[+] Information : philippe.brunet@univ-evry.fr, catherine.meignen@genopole.fr