Le génome de 5 souches bactériennes d’espèces voisines de Mycobacterium tuberculosis, la bactérie responsable de la plupart des cas de tuberculose chez l’homme, a été exploré par des chercheurs de divers instituts, en particulier de l’Institut Pasteur de Paris et de Lille, et du Genoscope (CEA / Institut de Génomique).

Les analyses révèlent que les souches de Mycobacterium tuberculosis, largement répandues dans le monde entier, très virulentes et génétiquement très conservées, proviennent d’une espèce ancestrale proche des 5 souches étudiées. Au sein de cette espèce, génétiquement très variable mais moins virulente et géographiquement restreinte, des mécanismes génétiques, en particulier des pertes de gènes et acquisition de nouveaux par transfert horizontal, ont conduit à l’émergence de Mycobacterium tuberculosis et ont contribué à son expansion mondiale : aujourd’hui, 2 milliards d’individus sont infectés dans le monde.

L’identification, dans une prochaine étape, des gènes impliqués dans ces événements évolutifs ouvrira de nouvelles perspectives en termes de cibles thérapeutiques.

Référence :
Genomic analysis of smooth tubercle bacilli provides insights into ancestry and pathoadaptation of Mycobacterium tuberculosis.
Nature Genetics 45, 172–179 (2013) doi:10.1038/ng.2517

- Lire l’article