Le 26 octobre 2017, la Fondation Paris Reims et Fondagen, le fonds de dotation du biocluster Genopole ont signé une convention de mécénat selon laquelle la Fondation versera un don de 100 001€ à Fondagen afin de soutenir la recherche dans le domaine de la biologie de synthèse.

De gauche à droite : Olivier de Bohan, René Paul Savary et Pierre Tambourin
Signature de la convention de mécénat de la fondation Paris-Reims et Fondagen

La Fondation Paris-Reims agit aussi pour le développement d’une bio-économie respectueuse de l’environnement, créatrice d’emplois et appelée à jouer un rôle clé dans la transition énergétique.
En particulier, la bio-économie, en consommant la biomasse ne fait que libérer le CO2 préalablement assimilé dans les plantes et ne participe pas de ce fait à l’accroissement de CO2 planétaire, résultat de l’utilisation massive des hydrocarbures fossiles.

Les régions Grand-Est et Hauts-de-France se sont alliées au sein du pôle de compétitivité Industries & Agro-Ressources (IAR) pour développer ce vaste domaine industriel stratégique en soutenant toutes les étapes de cette économie circulaire dont les développements filières sont conditionnés en partie par les connaissances apportées par la biologie de synthèse.
La région rémoise dispose au sein de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle d’installations expérimentales essentielles à l’industrialisation des process que la biologie de synthèse invente.

Cette alliance entre les deux fondations permettra de développer les biotechnologies industrielles.

La Fondation Jacques de Bohan qui est à l’origine du rapprochement entre la Fondation Paris Reims et Fondagen assure quant à elle la promotion du concept de bioraffinerie en tant que pierre angulaire de la bio-économie.

Voir le communiqué de presse