LPS-BioSciences travaille :

  • sur la purification et la caractérisation de certains principes actifs entrant dans la composition des vaccins
  • à la préparation de certains réactifs nécessaires au contrôle qualité de ces vaccins destinés aux animaux de production du groupe français de santé animale, numéro 8 mondial.

Ces études sont réalisées dans le but de renforcer la caractérisation biochimique des principes actifs, la démonstration des relations structure-fonction avec en complément des études d’efficacité réalisées sur l’animal cible, la réalisation d’études ex-vivo (études immunologiques sur cultures de cellules) à partir du matériel extrait, purifié et caractérisé par LPS-BioSciences.
La société génopolitaine LPS-BioSciences a commencé à travailler en juin 2012 avec Ceva Santé Animale
La collaboration a donné lieu à différents contrats et s’étoffe encore de nouveaux sujets d’étude comme le dosage des endotoxines en milieu complexe.

Témoignage

Jérôme Thevenon, responsable R&D de Ceva Phylaxia : « Un point important pour nous, est la capacité de LPS-BioSciences à intégrer dès le début d’un projet les contraintes industrielles et réglementaires auxquelles nous sommes confrontés pour y répondre grâce à un accès à des analyses structurales fines et une expertise au niveau de l’interprétation et du partage de nos résultats ».

Le savoir-faire

La société de service en biotechnologie s’appuie sur deux piliers :

  • un savoir-faire accumulé au cours de quarante années de recherche par l’équipe CNRS, « Endotoxines, Structures et Activités » du Dr. Martine Caroff de l’Institut de génétique et microbiologie de l’Université Paris Sud
  • l’expérience des chercheurs et techniciens de l’entreprise, comme le Dr. Alexey Novikov, responsable R&D, en charge du développement de nouveaux produits et services pour les domaines de la santé, de la cosmétique et de l’agroalimentaire.

Objectif 2015

LPS-BioSciences développe aussi en interne ses propres adjuvants de vaccins à partir d’un procédé innovant de détoxification des endotoxines. La phase de test préclinique de ses candidats a démarré avec l’objectif de fournir une preuve de concept mi-2015, pour l’utilisation de ses molécules sur le marché croissant des adjuvants de vaccins humain et animal.
Site : www.lpsbiosciences.com