WatchFrog, société de biotechnologies installée à Genopole, experte dans le diagnostic des perturbateurs endocriniens, a publié fin août 2014 les résultats d’un nouveau test montrant les effets démasculinisants de pesticides très répandus dans l’environnement.