Premier prix du concours Genopole 2014, Novolyze lance une campagne de crowdfunding notamment sur la plate-forme Anaxago. Ses deux fondateurs, Nicolas Braun et Karim-Franck Khinouche (à droite) nourrissent de fortes ambitions à court terme pour le développement de leur jeune société : une filiale aux Etats-Unis est déjà prévue !

L’objectif de Novolyze ?

Recueillir 1,5 M€ pour finaliser sa R&D centrée sur la prévention des risques sanitaires dans les aliments et recruter des collaborateurs dotés de compétences scientifiques et commerciales.

Agir pour réduire les infections alimentaires

Malgré l’existence de normes de plus en plus strictes, les cas d’infections alimentaires n’ont jamais été aussi nombreux, causant la mort de centaines de milliers d’individus chaque année. (L’OMS rappelle que 351 000 décès sont dus à des maladies entériques d’origine alimentaire en 2010 ).
Novolyze propose une solution innovante améliorant la prévention des risques pathogènes dans les produits alimentaires. L’idée ? Intervenir en amont et non pas, en aval, comme c’est le cas lors de contrôles sanitaires classiques.

Des germes brevetés rendus non pathogènes

Novolyze utilise des germes modèles et brevetés dont le comportement mime les germes pathogènes cibles. Tout commence en début de chaîne de production. Les germes brevetés de Novolyze, rendus non pathogènes, sont intégrés en début de ligne de fabrication du produit alimentaire. Seconde opération, des analyses sont conduites en fin de ligne. Si ces analyses démontrent l’absence de germes, elles valident de facto les process de sécurité alimentaire mis en place. A contrario, si les tests révèlent la persistance des germes malgré les hautes températures ou procédures de stérilisation mises en place, cela oblige les industriels ou les équipementiers à revoir les installations et process utilisés.

En savoir plus