Jean Weissenbach, pionnier en France de l’exploration du génome humain et figure scientifique de Genopole, retrace sa carrière dans une interview parue le 18 mars 2020 dans le Journal du CNRS.

Jean Weissenbach
© Lebedinsky

A l’occasion de la publication de son ouvrage « Dépolluer la planète »* fin 2019, le chercheur revient sur les grandes étapes de sa carrière, ponctuées de découvertes qui figurent parmi les plus belles histoires de Genopole, dont plusieurs sont des premières mondiales. Citons les plus marquantes :

- La publication en 1992 de la première carte génétique humaine à haute résolution, une première mondiale réalisée par Généthon et financée grâce au Téléthon.

- L’identification à partir de la carte génétique de centaines de gènes associés à des maladies génétiques.

- La création de Genoscope, Centre national de séquençage en 1997.

- La contribution au grand programme international « Génome humain » en établissant la séquence complète du chromosome 14 en 2003.

Conférence de presse
pour la publication de la séquence du génome humain


- L’étude à partir des années 2000 de la biodiversité et des micro-organismes de l’environnement.
Genoscope montrera notamment la richesse des génomes bactériens portant des fonctions potentiellement utiles à l’homme, explorera des écosystèmes méconnus, ouvrira la voie à la biodépollution.

* « Dépolluer la planète », par Jean Weissenbach, CNRS Éditions, coll. « De vive voix », novembre 2019.

- Lire l’interview de Jean Weissenbach

Genoscope
Centre national de séquençage
sur le campus de Genopole

Quelques faits marquants scientifiques de Genoscope en 2019 :

L’expédition Tara Oceans
Exploration planétaire du plancton marin
© G. Bounaud - C. Sardet / Tara Expeditions


- Tara Oceans : le séquençage lève le voile sur le plancton marin

- Le génome du petit pois est séquencé

- La chlordécone, l’insecticide polluant massivement les Antilles, se dégrade-t-elle dans les sols ?

#Biocluster #Génomique #Laboratoires