Stéphane Beaudet, maire d’Evry-Courcouronnes, vice-président de la Région Ile-de-France et premier vice-président de la communauté d’agglomération Grand Paris Sud chargé de l’attractivité du territoire, prend la présidence de Genopole. Elu pour trois ans mercredi 27 mars par l’Assemblée générale du GIP Genopole, il succède à Marianne Duranton, nommée présidente le 1er avril 2016, qui a été élue vice-présidente à l’unanimité.

Verbatim :

Stéphane Beaudet, élu président :
« En cette période de très forte concurrence entre les territoires, il est nécessaire de polariser et mettre en avant nos atouts... Nous avons ici une université jeune, exceptionnelle par sa taille, des grandes écoles et Genopole ! Nous avons de l’ambition à revendre et nous allons travailler ensemble avec le campus évryen pour mettre en valeur la capitale du département de l’Essonne ».

Marianne Duranton, élue vice-présidente :
« Je me suis beaucoup investie en tant que présidente de Genopole. J’ai essayé de comprendre les grands défis, la grande aventure de Genopole. J’aurai beaucoup de plaisir à continuer à y participer aux côtés de Stéphane Beaudet pour l’intérêt du territoire et de l’Ile-de-France ».

Francis Chouat, député de l’Essonne, ex vice-président de Genopole :
« L’élection de Stéphane Beaudet (premier vice-président de l’agglomération Grand Paris Sud) signifie que l’agglo a décidé de mettre le pied sur l’accélérateur pour faire vivre l’objectif de Genopole 2030. Nous sommes dans une dimension qui n’est pas seulement locale, dans une stratégie au minimum régionale, nationale, européenne, voire mondiale ».

Lire le communiqué de presse

Stéphane Beaudet entouré de Marianne Duranton et de Jean-Marc Grognet, DG de Genopole
Stéphane Beaudet aux côtés de Laure Darcos, sénatrice
Jean-Marc Grognet, directeur général de Genopole, avec Marianne Duranton, vice-présidente
Francis Chouat, député de l’Essonne