L’essor des biothérapies cellulaires et l’exploitation industrielle des cellules souches mettront en jeu de profondes transformations, qui nécessitent d’étudier dès maintenant la manière et les moyens d’aboutir à des produits cellulaires industrialisés, ainsi que l’automatisation des procédés et leur miniaturisation.

L’Institut de recherche et développement translationnel (IRD-T), dédié à l’accueil de laboratoires de recherche et installé dans le bâtiment du CRCT, aura l’ambition de traiter ces questions.