La génétique est un vaste domaine scientifique qui étudie la transmission des caractères héréditaires, ainsi que le support de cette hérédité : les gènes et plus généralement l’ADN.

Historiquement, l’étude de la couleur et de la forme des petits pois par le moine Gregor Mendel, des yeux ou des ailes de drosophiles, les petites mouches du vinaigre, par Thomas Hunt Morgan (ou encore celle des sacs de spores bien ordonnées du champignon préféré des étudiants de génétique, Neurospora crassa), permit de comprendre comment les caractères se transmettaient de génération en génération : grâce à des unités matérielles d’information génétique, les « gènes », disposés le long des chromosomes. Plus tard, on découvrit que les gènes étaient en fait des portions d’une molécule déjà repérée dans les cellules, l’ « ADN » (Acide DésoxyriboNucléique).

Les généticiens ont cherché ensuite à identifier les gènes impliqués dans des maladies pour tenter de les soigner (génétique médicale), à déterminer la part génétique de traits quantitatifs comme la taille, le poids, le rendement en culture... pour améliorer les variétés cultivées ou les races d’animaux d’élevage (génétique quantitative), à étudier les facteurs qui régissent l’évolution des caractères à l’intérieur des populations (génétique des populations) ou encore à comprendre l’adaptation et l’évolution des espèces.

La génétique est une science moderne, qui a connu un essor sans précédent depuis les années 70, grâce à la découverte des techniques de biologie moléculaire, du développement du génie génétique, puis de l’apparition de la biologie à grande échelle.
Aujourd’hui, la génétique ouvre des voies de recherche infinies car le fonctionnement des gènes et des génomes est très loin d’être élucidé.

- Historique de la génétique

- Qu’est-ce que la génomique et le séquençage des génomes ?

- Qu’est-ce que le génotypage ?

- Schéma (© Pierre Bourcier) :
Au sein des cellules, une machinerie est capable de lire les gènes et de les traduire par la production de molécules particulières, les protéines, après une étape intermédiaire de transcription en ARN, une molécule proche de l’ADN. Les protéines réalisent les réactions chimiques indispensables au fonctionnement de chacune des cellules des organismes vivants, elles assurent des fonctions vitales comme le transport, la communication cellulaire... Elles déterminent les caractéristiques de cellules et des organes, et au final les traits des individus.
Il arrive qu’une anomalie sur un gène (une mutation) provoque la fabrication d’une protéine anormale incapable de remplir correctement son rôle. Ce dysfonctionnement peut altérer l’organisme ou le mettre en péril. C’est notamment ce que l’on observe dans le cas des maladies génétiques.

#Génétique