Campus

Premier biocluster français, Genopole est un incubateur de projets d’excellence dédié aux biotechnologies. Situé à Evry-Courcouronnes, il offre un environnement unique aux chercheurs et aux entrepreneurs qui souhaitent innover et faire avancer la recherche.

Découvrir >

Offres

Que vous soyez chercheur, post-doctorant ou une jeune startup, Genopole vous accompagne à toutes les étapes de votre projet pour vous offrir les meilleures conditions possibles de développement business.

Découvrir >

Genopolitains

Chaque jour à Genopole chercheurs, entrepreneurs et étudiants se croisent, cohabitent et collaborent, pour une véritable émulation au service de l’innovation.

Découvrir >

Temps forts

Donner de l’envergure à la recherche et au travail de notre communauté fait aussi partie de nos missions à Genopole. Retrouvez les dernières avancées scientifiques, les succès des acteurs de la biotechnologie et les événements qui animent notre biocluster.

Découvrir >

Innover à nos côtés

Découvrir >
OFFRES

Programme ATIGE : lever des fonds pour la recherche


Découvrez aussi : Programme Shaker Programme Gene.IO

Programme ATIGE - Création et financement d'une équipe de recherche à Genopole Programme ATIGE - Création et financement d'une équipe de recherche à Genopole

L’objectif des Actions Thématiques Incitatives de Genopole (Atiges) est de contribuer à l’émergence de futurs leaders scientifiques, en offrant à des chercheurs titulaires la possibilité de créer une équipe au sein d’une unité de recherche déjà implantée sur le biocluster.

A qui s’adresse l’allocation Atige ?

Les programmes Atiges, d’une durée de trois ans maximum, s’adressent à des chercheurs disposant d’un poste au sein d’un organisme public de recherche ou susceptibles d’en obtenir un rapidement avant l’attribution de l’Atige.

Les projets de recherche doivent s’inscrire dans les domaines d’intérêt de Genopole :
génomique, post-génomique, biothérapies, bio-informatique, bio-physique, sciences pour l’ingénieur appliquées à la biologie à grande échelle (transcriptomique, protéomique, métabolomique, biologie systémique, biologie de synthèse…).

Un soutien sur 3 ans pour créer une nouvelle équipe de recherche

Les bénéficiaires d’Atiges sont choisis par un comité scientifique indépendant à l’issue d’un appel à candidatures annuel lancé par Genopole. Après sélection des projets, un financement de 250 K€ HT sur 3 ans (charges et frais de gestion inclus) est alloué avec possibilité d’engager des aides techniques (CDD), des doctorants ou post-doctorants afin de constituer une équipe.

Par ailleurs, afin de renforcer la recherche d’excellence au sein du biocluster Genopole, les chercheurs non titulaires mais porteurs d’un financement ERC peuvent également candidater à l’appel à projets Atige.

Chaque année, Genopole lance un nouvel appel à candidature ATIGE pour mettre en place de nouvelles équipes de recherche sur le biocluster.

>> Postulez via notre plateforme dédiés aux appels à candidature !

Les Atiges depuis 2001

31 Atiges (dont une financée par l’AFM) ont été mises en place par Genopole.

Depuis 2001, 31 chercheurs ont créé leur équipe et ouvert de nouveaux champs de recherche grâce au dispositif ATIGE de Genopole

Les ATIGEs contribuent à enrichir le biocluster de nouvelles thématiques de façon pérenne, puisque près de la moitié des bénéficiaires sont restés à Genopole où ils sont devenus responsables d’équipes ou directeurs d’unités. En effet, depuis le début du programme en  2001, 9 lauréats ont été maintenues dans leur laboratoire d’accueil et 2 ont créé une nouvelle unité de recherche à Genopole et 6 ATIGEs sont en cours actuellement.

Les deux Atiges allouées en 2020 renforceront les recherches en santé du biocluster, notamment en biothérapies innovantes, filière soutenue par Genopole et devenue d’intérêt stratégique pour la Région Ile-de-France.

Ainsi, Marie Dewannieux concevra au sein de l’ART-TG des vecteurs viraux innovants pour la thérapie génique, en s’attachant aux facteurs de l’immunité qui limitent actuellement leur efficacité.
Olivier Biondi, lauréat 2020 également, sera intégré au Laboratoire de Biologie de l’Exercice pour la Performance et la Santé (LBEPS). Il explorera, en collaboration avec Généthon, l’impact de l’exercice physique adapté sur la calpaïnopathie, en vue de nouvelles stratégies de soins pour cette fréquente myopathie des ceintures.

Avec le soutien de