Campus

Premier biocluster français, Genopole est un incubateur de projets d’excellence dédié aux biotechnologies. Situé à Evry-Courcouronnes, il offre un environnement unique aux chercheurs et aux entrepreneurs qui souhaitent innover et faire avancer la recherche.

Découvrir >

Offres

Que vous soyez chercheur, post-doctorant ou une jeune startup, Genopole vous accompagne à toutes les étapes de votre projet pour vous offrir les meilleures conditions possibles de développement business.

Découvrir >

Genopolitains

Chaque jour à Genopole chercheurs, entrepreneurs et étudiants se croisent, cohabitent et collaborent, pour une véritable émulation au service de l’innovation.

Découvrir >

Temps forts

Donner de l’envergure à la recherche et au travail de notre communauté fait aussi partie de nos missions à Genopole. Retrouvez les dernières avancées scientifiques, les succès des acteurs de la biotechnologie et les événements qui animent notre biocluster.

Découvrir >

Innover à nos côtés

Découvrir >
Laboratoire

I-Stem – Institut des cellules Souches pour le Traitement et l’Etude des Maladies mono-géniques


I-STEM INSERM/UEVE UMR 861 CRCT, 28 rue Henri Desbruères
91100 CORBEIL-ESSONNES
Téléphone : 01 69 90 85 17
Email : sfacchinato@istem.fr

Directrice : MARTINAT Cécile
Site Web >
I-Stem - laboratoire génopolitain I-Stem - laboratoire génopolitain

#Génomique / Post-génomique

  • Thérapie cellulaire
  • Modélisation pathologique
  • Pharmacologie
  • Cellules souches
  • Maladies monogéniques

Tutelles :

AFM TéléthonUEVE - Tutelle laboratoire génopolitainInserm - tutelle de laboratoires génopolitains

Domaine d'activité


Post-génomique et biothérapie de maladies monogéniques

Le laboratoire est fondé sur la combinaison de trois mots-clés : « cellules souches », « thérapeutiques », « maladies monogéniques ». Il s’agit d’évaluer l’ensemble des potentiels thérapeutiques des cellules souches de toutes origines dans des maladies monogéniques. Dans ce cadre, l’institut explore plus particulièrement des thérapies cellulaires substitutives dans le cas de pathologies dégénératives, d’une part et, d’autre part, l’utilisation de lignées de cellules souches porteuses d’une mutation pathologique comme cibles pour le criblage de composés à potentiel thérapeutique.

Les équipes I-Stem développent des programmes de recherche à but thérapeutique pour des maladies rares d’origine génétique, fondés sur les cellules souches embryonnaires (ES) et les cellules induites à la pluripotence (iPS) humaines.

Trois grandes voies de recherche sont poursuivies en parallèle :

  • la médecine régénératrice par implantation de cellules produites et différenciées en laboratoire à partir des cellules souches pluripotentes. Un premier programme en collaboration avec des équipes de l’AP/HP est en discussion à l’ANSM sur un traitement des ulcérations cutanées associées à la drépanocytose par greffe d’épiderme . Un second programme en collaboration avec des équipes de l’Institut de la Vision a pour objectif le traitement de rétinites pigmentaires par implantation de cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien. Un troisième programme, en collaboration avec les équipes de MirCen, vise à l’implantation intra-cérébrale de neurones chez des patients atteints de la maladie de Huntington.
  • la modélisation pathologique au travers de l’étude de cellules dérivées de lignées de cellules souches pluripotentes provenant de patients ou d’embryons atteints. Les pathologies concernées affectent le muscle (maladie de Steinert, myopathie de Duchenne), le système nerveux central (amyotrophie spinale infantile, autisme génétique, maladie de Lesch-Nyhan, syndrome de Wolfram) ou d’autres tissus (neurofibromatose, polypose adénomateuse colique, progeria).
  •  l’identification de composés pharmacologiques susceptibles d’être développés comme traitements des pathologies étudiées. Appuyée sur des grandes plateformes technologiques permettant la production cellulaire en masse et le criblage de médicaments à haut et moyen débits, cette recherche a d’ores et déjà débouché sur l’identification de nombreux composés capables de contrecarrer des mécanismes pathologiques. C’est le cas pour des cellules provenant de donneurs atteints de la maladie de Steinert, de la maladie de Huntington, de la maladie de Lesch-Nyhan et de la progeria. Un essai clinique évaluant l’efficacité thérapeutique d’un des composés identifiés pour la maladie de Steinert est en cours, en collaboration avec des équipes de l’AP/HP.
  • Les équipes

    Maladies neurodégénératives (Maladie de Huntington) dirigé par Anselme PERRIER

    Maladies du motoneurone (Maladie de Steinert) dirigé par Cécile MARTINAT

    Myopathie de Duchenne dirigé par Christelle MONVILLE

    Génodermatoses dirigé par Christine BALDESCHI

    Biothérapie des lésions neuro-vasculaires dirigé par Brigitte ONTENIENTE

     

Partager
Laboratoires génopolitains

#Génomique / Post-génomique


Dans la même thématique

Généthon - laboratoire génopolitain

Généthon

Recherche, développement préclinique et clinique de thérapies innovantes pour les maladies rares d’origine génétique, notamment neuromusculaires.

Découvrir
iSSB - Laboratoire génopolitain

iSSB

L'objectif du laboratoire est de développer des connaissances et des méthodologies permettant la (re)ingénierie de systèmes biologiques rationnels, allant des petits dispositifs génétiques et circuits métaboliques aux génomes.

Découvrir
LGRK

LGRK

Les recherches du LGRK portent sur l'homéostasie, le potentiel régénératif et la radiosensibilité des cellules souches de l’épiderme humain.

Découvrir
logo Integrare - laboratoire génopolitain

INTEGRARE

Approches génétiques intégrées et nouvelles thérapies pour les maladies rares

Découvrir
Genoscope - CNS - laboratoire genopolitain

Genoscope – CNS

Génomique et post-génomique de la biodiversité

Découvrir
Genoscope - CNS - laboratoire genopolitain

Génomique Métabolique

L’UMR Génomique métabolique est la structure de recherche fondamentale du Genoscope – Centre national de séquençage – elle étudie de la diversité génomique et chimique des organismes.

Découvrir
GenHotel - laboratoire génopolitain

GenHotel

Génomique – Génétique statistique. – Recherche sur la prédisposition génétique pour des maladies complexes par analyses génomiques. – Application à l'étude de la polyarthrite rhumatoïde.

Découvrir
EPGV

EPGV

Génomique des espèces végétales. Détection, analyse et gestion du polymorphisme des espèces végétales.

Découvrir
CNRGH / CEA / Institut François Jacob

CNRGH

Le CNRGH est le centre national de recherche français qui permet de répondre aux besoins de séquençage et génotypage à haut débit dans l’objectif d'optimiser la recherche en génétique et génomique des maladies humaines.

Découvrir
Voir tout >
Avec le soutien de