Campus

Premier biocluster français, Genopole est un incubateur de projets d’excellence dédié aux biotechnologies. Situé à Evry-Courcouronnes, il offre un environnement unique aux chercheurs et aux entrepreneurs qui souhaitent innover et faire avancer la recherche.

Découvrir >

Offres

Que vous soyez chercheur, post-doctorant ou une jeune startup, Genopole vous accompagne à toutes les étapes de votre projet pour vous offrir les meilleures conditions possibles de développement business.

Découvrir >

Genopolitains

Chaque jour à Genopole chercheurs, entrepreneurs et étudiants se croisent, cohabitent et collaborent, pour une véritable émulation au service de l’innovation.

Découvrir >

Temps forts

Donner de l’envergure à la recherche et au travail de notre communauté fait aussi partie de nos missions à Genopole. Retrouvez les dernières avancées scientifiques, les succès des acteurs de la biotechnologie et les événements qui animent notre biocluster.

Découvrir >

Innover à nos côtés

Découvrir >
Temps forts

Du nouveau dans le génome humain


Le Science du 31 mars annonce la publication de la séquence du génome humain complétée des 8% qui manquaient. Commentaires du directeur Recherche de Genopole.
Accédez au numéro spécial de Science « Completing the human genome » >
Génome humain Génome humain

Onze ans après la publication de la première séquence de nos 23 chromosomes, dont le chromosome 14 déchiffré par la France dans le laboratoire Genoscope, la grande aventure du génome humain continue.
Jeudi 31 mars 2022, une avancée majeure fait la Une de la revue Science : les 8% du génome encore inconnus sont révélés par le consortium international Telomere-to-Telomere (T2T).
Christophe Lanneau, directeur du département Recherche et Plateformes à Genopole, apporte son éclairage.

Sous le nom de code GRCh38, la dernière séquence de référence du génome humain était un consensus de génomes différents qui avaient progressivement enrichi la toute première séquence établie en 2001. Néanmoins, 8% de notre génome restaient inaccessibles, car constitués de séquences hautement répétées que les techniques de séquençage* ne parvenaient pas à distinguer et ordonner.

Telomere-to-Telomere est parvenu à combler les lacunes en utilisant la capacité des nouvelles technologies de séquençage à lire des séquences de très grandes tailles. Créé en 2019, l’objectif du consortium scientifique était en effet de parvenir à lire chaque chromosome d’une extrémité (dite « télomère ») à l’autre, sans aucun trou dans la séquence.

CitationChristophe Lanneau, directeur Genopole Recherche et Plateformes, fait l’analyse de cette avancée scientifique majeure :
« Cette nouvelle séquence de référence du génome humain, dite « CHM13 » est une carte d’une grande précision sur des parties qui renferment des parties dupliquées. Plus de 225 millions de paires de bases ont été ajoutées à notre génome qui en comporte 3,1 milliards. Jusqu’à présent, on n’accédait pas à ces séquences et on n’y prêtait pas suffisamment d’attention. On se rend compte aujourd’hui de leur importance pour notre fonctionnement cellulaire et de leur implication dans les maladies. Ce travail représente un progrès scientifique majeur.

Les séquences dupliquées sont regroupées pour l’essentiel dans des régions clés des chromosomes : les « centromères », régions centrales qui participent à la division cellulaire et garantissent une transmission correcte des chromosomes à chaque cellule fille, et les extrémités des bras chromosomiques, les télomères, qui raccourcissent avec l’âge cellulaire et régulent ainsi la durée de vie de nos cellules.

Pouvoir désormais explorer ces séquences donne la possibilité de découvrir la diversité génétique qu’elles renferment. Ces séquences auparavant cachées sont aussi la cible de modifications épigénétiques L’épigénétique est le mécanisme modifiant de manière réversible et transmissible l’ADN sans en changer la séquence nucléotidique, afin d’adapter l’expression des gènes à « l’environnement » ou la fonction de la cellule. On démontre de plus en plus son rôle dans le fonctionnement et l’adaptation de notre organisme.

Ainsi, il sera possible de générer des génomes en quelques heures en tirant partie de la vitesse des technologies NGS de Illumina, tout en bénéficiant de la qualité et exhaustivité de cette nouvelle séquence de référence pour comprendre et interpréter les séquences d’ADN. »

CitationLe directeur du Centre national de Recherche en Génomique Humaine Jean-François Deleuze, interrogé par Le Figaro, souligne l’importance de ce travail pour « comprendre des mécanismes clés de la biologie. » Il précise : « Avec les méthodes actuelles de séquençage, seulement 50 % des maladies génétiques sont comprises. Nous allons donc peut-être enfin mieux expliquer certaines maladies orphelines. »

En conclusion


L’intérêt de disposer désormais d’une séquence quasi-complète du génome humain est capital pour mieux comprendre l’évolution de l’espèce humaine, la multiplication cellulaire, la différenciation de nos cellules, et les pathologies comme les cancers, les maladies cardio-vasculaires…

Il reste maintenant à progresser dans la détermination de la diversité génétique individuelle des populations humaines, et à explorer le chromosome Y, propre au genre masculin, que les contraintes techniques propres à cette nouvelle approche n’ont pas permis d’atteindre.

  • * Technologies de séquençage des génomes

    Le séquençage des génomes consiste à déchiffrer, pour chacun des chromosomes, l’enchaînement spécifique des quatre lettres A, T, G, C (les « bases ») qui constitue la séquence d’ADN. La technique dite NGS, développée notamment par Illumina, consiste à découper le génome en petits fragments d’une centaine de paires de bases, puis les lire individuellement. Les découpes ne se produisant pas aux mêmes endroits selon les cellules, le repérage des bouts de séquences identiques permet de réassembler les fragments et reconstituer la séquence d’ADN, par analyse informatique.

    Plus récente, la technologie d’Oxford Nanopore a la capacité de lire des séquences de plusieurs dizaines de milliers de paires de bases et plus. La méthode consiste à forcer le passage des fragments d’ADN dans un pore de l’ordre du nanomètre de diamètre, traversé par un champ électrique. La mesure du courant électrique est modifiée spécifiquement au passage de chaque base A, T, G ou C, révélant ainsi progressivement la séquence d’ADN.

    La technologie de Pacific Biosciences est capable de lire également des séquences d’au moins 20 000 paires de bases avec une précision de 99,9%.

Référence

numéro spécial de Science « Completing the human genome »

Article posté le 4 avril 2022

Partager
Temps forts

Les dernières actualités


New England Biolabs fête ses 50 ans !

New England Biolabs fête ses 50 ans !

Créée par des scientifiques pour les scientifiques, NEB est reconnue comme leader mondial dans la recherche, le développement et la production d’enzymes de biologie moléculaire. Depuis 50 ans, la société développe des produits innovants de haute qualité afin de répondre aux besoins des chercheurs en sciences de la vie.

Découvrir
Visite de la délégation néerlandaise de startups, grands groupes, responsables d’universités et d’institutions, acteurs de la filière protéines alternatives

Genopole et Pays-Bas : vers une collaboration pour le développement des protéines alternatives ?

Le biocluster a reçu le 17 avril une délégation des Pays-Bas composée d’une vingtaine de sociétés et de chercheurs de la filière des protéines alternatives. L’objectif est d’explorer les possibilités de collaboration en matière de recherche et d’affaires, pour parvenir au développement de nouveaux aliments répondant aux exigences gustatives, nutritionnelles, sanitaires, commerciales et environnementales.

Découvrir
Visite de Genopole par les participants du CEBR Annual Meeting - organisé sur 2 jour à Paris

CEBR, son assemblée générale à Paris

Le 9 avril dernier, Genopole a organisé sa première "Welcome Session" de l’année. Cet événement a permis de rencontrer les deux nouvelles entreprises arrivées sur le bioparc et les six lauréats de la 14ème promotion du programme Shaker.

Découvrir
Genoscope - le nouvel équipement pour la plateforme de séquençage : séquenceur Revio (PacBio)

Genoscope : Une révolution génomique pour décrypter le vivant

Nouvel équipement : Séquenceur Revio (PacBio) au sein de la plateforme de séquençage de Genoscope au coeur du biocluster Depuis sa création, le Genoscope – CNS participe à des projets collaboratifs à fort impact scientifique en fournissant à la communauté scientifique toute l’expertise et les capacités de production et d’analyse de données de séquençage indispensables à ces projets.

Découvrir
Plateforme de spectrométrie de masse - Biocluster Genopole

PF de spectrométrie de masse – une nouvelle technologie de photométrie à disposition

Le Lambe se dote d'un nouvel équipement : Refeyn TwoMP, photomètre de masse, doté d'une technologie très récente, pour la caractérisation des (bio)molécules. Cette acquisition permet d'avoir une palette technogique compléte sur la plateforme de spectrométrie de masse du biocluster

Découvrir
Welcome Session - Avril 2024 - Bienvenue aux nouveaux génopolitains

Genopole : Bienvenue aux nouveaux talents !

Le 9 avril dernier, Genopole a organisé sa première "Welcome Session" de l’année. Cet événement a permis de rencontrer les deux nouvelles entreprises arrivées sur le bioparc et les six lauréats de la 14ème promotion du programme Shaker.

Découvrir
Février 2024 - Genopole a réuni les lauréats ApogeeBio pour une journée consacrée à leurs recherches et plan de carrière, contribuant à la dynamique scientifique du site

ApogeeBio – Workshop Sciences & Carrières

Genopole a réuni les lauréats ApogeeBio pour une journée consacrée à leurs recherches et plan de carrière, contribuant à la dynamique scientifique du site.

Découvrir
Hélène Virasith, program manager de Genopole avec les sociétés Alga Biologics, Auralip, DNTech et Fungu’it

Genopole partenaire de Techinnov, vitrine de l’innovation francilienne

La convention d’affaires – Techinnov – a enregistré cette année un nombre record d’exposants et de visiteurs (+20%) offrant une visibilité accrue à Genopole et aux startups DNTech et Auralip à ses côtés sous le pavillon de Grand Paris Sud.

Découvrir
D4Gen Hackathon - Les participants de l'édition 2024 - Paris

D4Gen Hackathon : 3e édition, un succès retentissant !

Du 22 au 24 mars 2024, Genopole a organisé la 3ème édition du Hackathon D4Gen, rassemblant 12 équipes d'étudiants, de chercheurs et de startuppeurs. Durant 48 heures, les participants ont collaboré à Paris, partageant leurs connaissances et compétences pour imaginer des solutions innovantes en lien avec la santé et l'environnement.

Découvrir
Adnam Imeri et Jennifer Allouche, lauréats du programme financier ATIGE, créent leur équipe de recherche à Genopole respectivement en génomique et en biothérapies.

ATIGE : 2 nouvelles équipes de recherche en génomique et biothérapies

Adnam Imeri et Jennifer Allouche, lauréats du programme financier ATIGE, créent leur équipe de recherche à Genopole respectivement en génomique et en biothérapies.

Découvrir
Programme national d’envergure PEPR Biothérapies et Bioproduction, co-piloté par Cécile Martinat, est piloté par le CEA et l'Inserm

4 laboratoires du biocluster au pilotage du PEPR Biothérapies

Lancé fin 2023 dans le cadre du plan France 2030, le PEPR Biothérapies et Bioproduction est co-piloté par Cécile Martinat de l’I-Stem. Il vise à placer la France en pointe dans le domaine clé des biomédicaments. 3 projets prioritaires sont portés par des laboratoires génopolitains.

Découvrir
Mission Genopole à Dubaï Janvier 2024 De gauche à droite : Vinicius de Thomaz Domingues (IN5), Radhia M’kacher, Christophe Tarabout, Ammar Ali (Dubaï Science Park), Cyril Bauvais, Laurence Lacroix-Orio, Vincent Barouki, Paul Caroën, Alexis Biton.

Genopole en mission dans la Péninsule arabique

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement à l’international, Genopole construit de nouveaux liens avec la Péninsule arabique. Après un événement Visa4Biotech pour informer les sociétés génopolitaines des opportunités de ce marché, une mission a été conduite aux Emirats Arabes Unis.

Découvrir
©Lionel Antoni - Plateforme d'irradiation expérimentale du LRGK - Plateforme génopolitaine mutualisée avec les acteurs de la communauté scientifique francilienne

PF d’irradiation expérimentale pour la communauté scientifique francilienne

Genopole met au service de la communauté scientifique francilienne une plateforme d’irradiation expérimentale équipée d’un générateur de dernière génération.

Découvrir
Lauréats de la promo 3 du programme Gene.iO - Genopole

Les actualités des pépites de la promo Gene.iO #3

Alga Biologics, Fungu'it et Alt Biotech, 3 pépites Gene.iO récompensées pour leurs innovations. Alga Biologics rejoint l'index French Blue Tech, édité par par le Cluster Maritime Français. Fungu’it et Alt Biotech rejoignent le programme d’accompagnement et de financement 212 Founders de CDG Invest.

Découvrir
Appel à idées Genopole / CHSF

AII #6 : 8 lauréats, enjeux pour les patients et la recherche médicale

La 6e édition de l’Appel à idées innovantes de Genopole retient 8 nouvelles idées d’innovation biomédicale imaginées par les personnels du Groupement hospitalier de territoire Ile-de-France Sud (GHT).

Découvrir
Logo Lambe - laboratoire génopolitain

Lambe : Associer un nanopore naturel et l’IA pour détecter les kinines

Une équipe du Lambe valide la méthode nanopore associée au machine learning pour identifier et quantifier des biomarqueurs peptidiques dans le sérum sanguin.

Découvrir
Genoscope UMR Metabolic Genomics

Equipe Sysfate : Cartographier en 3D l’activité des organes

L’équipe Sysfate (Unité de Génomique métabolique – Genoscope) a mis au point une méthode de cartographie tridimensionnelle de l’activité biologique des tissus, utile à la compréhension de la complexité des organes, ainsi qu’à l’étude de leur développement ou de l’impact des maladies.

Découvrir
Equipe iGEM 2023 Evry Paris-Saclay - Médaille d'or et prix du meilleur Hardware avec leur projet OptoGenEYEsis.

Des étoiles plein les yeux de l’équipe iGEM Evry Paris-Saclay

Du 2 au 5 novembre 2023, la grande compétition internationale de biologie de synthèse iGEM fêtait ses 20 ans en France, à Paris Expo. Plus de 7000 étudiants et professionnels du domaine étaient rassemblés, dont Genopole, présentant son offre sur son stand et soutenant l’équipe Évry Paris-Saclay. Les 17 étudiants de l'équipe ont réalisé un très beau palmarès avec leur projet OptoGenEYEsis.

Découvrir
Genopole en mission exploratoire au Japon et en Corée du sud - octobre 2023

Genopole en mission au Japon et en Corée du sud

Une équipe de Genopole s’est rendue au Japon puis en Corée du sud, pour présenter Genopole et plusieurs sociétés accompagnées à des grands groupes pharmaceutiques, des investisseurs et des bioclusters, en quête d’innovations biotechnologiques et ouverts aux partenariats à l’international.

Découvrir
Ibisc - laboratoire génopolitain

IBISC – Prédiction de la structure des complexes d’ARN

Le laboratoire IBISC (Université d’Evry Paris-Saclay) a créé un outil bioinformatique qui prédit la structure de complexes formés de plusieurs ARN, aux fonctions biologiques majeures dans la cellule.

Découvrir
Voir tout >
Avec le soutien de
Région île de France