Piet Herdewijn, responsable de l’équipe Xenome de l’Institut de Biologie Systémique et Synthétique (iSSB) au sein de Genopole, est interviewé vendredi 9 mai 2014 sur une avancée majeure réalisée aux Etats-Unis en xénobiologie, un domaine de la biologie de synthèse qui vise notamment à créer des acides nucléiques artificiels.

Les acides nucléiques constituent les molécules porteuses du patrimoine génétique des organismes vivants, l’ADN et l’ARN. L’objectif des recherches en xénobiologie est d’élaborer des molécules artificielles qui n’interfèrent pas avec les ADN ou ARN naturels, en vue notamment d’applications thérapeutiques (nouveaux médicaments, procédés sécurisés de bioproduction...).

- Ecouter l’extrait du 9 mai 2014 du Magazine de la santé - France 5