Campus

Premier biocluster français, Genopole est un incubateur de projets d’excellence dédié aux biotechnologies. Situé à Evry-Courcouronnes, il offre un environnement unique aux chercheurs et aux entrepreneurs qui souhaitent innover et faire avancer la recherche.

Découvrir >

Offres

Que vous soyez chercheur, post-doctorant ou une jeune startup, Genopole vous accompagne à toutes les étapes de votre projet pour vous offrir les meilleures conditions possibles de développement business.

Découvrir >

Genopolitains

Chaque jour à Genopole chercheurs, entrepreneurs et étudiants se croisent, cohabitent et collaborent, pour une véritable émulation au service de l’innovation.

Découvrir >

Temps forts

Donner de l’envergure à la recherche et au travail de notre communauté fait aussi partie de nos missions à Genopole. Retrouvez les dernières avancées scientifiques, les succès des acteurs de la biotechnologie et les événements qui animent notre biocluster.

Découvrir >

Innover à nos côtés

Découvrir >
Temps forts

Genopole fête ses 20 ans !


Depuis 20 ans, Genopole et les acteurs du bioclusteur font avancer la recherche et l’innovation notamment dans les domaines des biotechnologies et de la génomique.
Gâteau 20 ans Gâteau 20 ans

Genopole, biocluster français dédié à la recherche en génétique et aux biotechnologies appliquées à la santé et à l’environnement, a parcouru beaucoup de chemin depuis 1998.

L’activité, axée au départ sur la recherche de nouvelles thérapies pour soigner notamment les maladies génétiques, s’est peu à peu élargie à la biologie de synthèse et à la bioproduction dans les domaines de l’environnement, de l’agro-alimentaire, des cosmétiques, de l’industrie…

Après 20 ans de développement, Genopole représente un acteur majeur de la recherche et du tissu industriel français dans le domaine des biotechnologies et de la génomique.

Genopole nourrit de nouvelles ambitions : devenir à l’horizon 2030 un cluster de dimension mondiale et participer à l’élan national de structuration de filières d’avenir tant en santé et biomédical qu’en protection de l’environnement. Genopole poursuit sa dynamique d’expansion pour favoriser encore le progrès des connaissances en génomique, l’accueil de nouveaux explorateurs de l’ADN et l’éclosion d’innovations pour notre mieux-être.

Pour fêter ses 20 ans et afficher ses ambitions pour 2030, Genopole a organisé un colloque international « Vivre l’innovation, aujourd’hui et demain« .

#Dans20ans - Imaginons l'innovation de demain

20 ans d’innovation, 20 ans de faits marquants à Genopole

  • La création, de 1998 à 2000

    1997 → Création à Évry du Genoscope-Centre national de séquençage (CNS) puis du Centre national de génotypage (CNG), devenu en 2017 Centre national de recherche en génomique humaine (CNRGH) – Institut de biologie François Jacob – CEA.

    1997 → L’AFM est déjà implanté sur le site, ainsi que le laboratoire Généthon

     

    1998 → Lancement de Genopole à Évry. Les membres fondateurs sont le Conseil régional d’Île-de- France, le Conseil général de l’Essonne, la Ville d’Évry et l’AFM-Téléthon. La présidence est assurée par Thierry Mandon, la direction générale par Pierre Tambourin.
    Nos fondateurs >>

    1998 → Le campus s’organise autour de 3 laboratoires et 3 entreprises de biotechnologies déjà existants.

    1998 → Mise en place des enseignements en Sciences de la Vie à l’université d’Évry, devenue en 2017 membre de l’Université Paris-Saclay.

    1998 → Première réunion du Comité d’experts de Genopole. Composé de 14 scientifiques et industriels indépendants. Son agrément ouvre l’accès aux services d’incubation mis en place par Genopole.

    1998 → Installation de Neurotech, première entreprise de biotechnologie accueillie dans la pépinière CCI Genopole Entreprises.

    1999 → Création de Genopole 1er Jour, G1J Île-de-France, fonds de pré-amorçage de Genopole qui investit dans des entreprises génopolitaines pour les aider dans leurs premières levées de fonds.

    1999 → Premier « Café du gène » organisé par Genopole pour installer le débat entre citoyens, chercheurs et experts sur les enjeux de la recherche en génétique.

    1999 → GenOdyssee, société de biotechnologie dirigée par Jean-Louis Escary et spécialisée dans la découverte des polymorphismes génétiques, est la première entreprise créée et incubée par Genopole.

    1999 → Genopole participe pour la première fois à la Fête de la science, en ouvrant les laboratoires et les entreprises du campus à la visite publique.

    1999 → Lancement de Génoplante, programme fédérateur de recherche public/privé en génomique végétale.

     

    2000 → Publication du séquençage complet d’Arabidopsis Thaliana pour lequel le Genoscope a coordonné l’effort européen de séquençage du chromo- some 3.

    2000 → Grâce au soutien du Téléthon, 1re grande victoire thérapeutique sur des « bébés bulles » traités avec succès par thérapie génique.

    2000 → Contredisant toutes les estimations admises, Jean Weissenbach, directeur du Genoscope et son équipe annoncent que le génome humain comporte seulement 30 000 gènes (à peine deux fois plus que la drosophile). Fondée sur l’analyse du génome d’un petit poisson tropical, le tetraodon ou poisson-ballon, la surprenante prédiction sera confirmée par l’analyse complète du génome humain.

    2000 → L’UMR « Analyse et Environnement » est la première unité mixte de recherche qui regroupe des personnels de l’université d’Évry, du CNRS et du CEA.

    2000 → Infobiogen, pôle national pour l’informatique appliquée à la génomique et à la génétique, s’installe à Genopole.

  • De 2001 à 2010

    2001 → Ouverture du Génocentre, centre de conférence international de 750 places.

    2001 → Mise en place par Genopole des Actions thématiques incitatives de Genopole (Atiges) et arrivée des premiers allocataires : l’objectif est de contribuer à l’émergence de futurs leaders scientifiques, en offrant à des chercheurs titulaires la possibilité de créer une équipe au sein d’une unité de recherche déjà implantée sur le biocluster.

    2001 → Mise en place par Genopole des allocations post- doctorales qui incitent les jeunes chercheurs formés sur le territoire national à revenir en France à l’issue de leur stage post-doctoral à l’étranger.

    2001 → La première plaque du réseau d’Île-de-France est mise en route avec le Réseau Évry Val- d’Essonne (REVE).

    2001 → Création de la SAS Genoplante Valor, société de valorisation industrielle de la recherche issue de Génoplante.

    2001 → Signature d’une entente de partenariat avec le CQIB (Centre québecois d’innovation en biotech de Laval) pour renforcer les échanges entre chercheurs et industriels du site d’Évry et du Grand Montréal.

     

    2002 → Création de la Société d’économie mixte – SEM Genopole, chargée de gérer l’immobilier d’entreprises du biocluster Genopole à Évry – Corbeil-Essonnes.

    2002 → L’association Genopole devient Groupement d’intérêt public et le ministère de la Recherche, la communauté d’agglomération Évry Centre Essonne (devenu Grand Paris Sud Seine- Essonne-Sénart) et l’Université d’Évry-Val- d’Essonne rejoignent le GIP en tant que membres de l’Assemblée générale.

    2002 → Le Genoscope est le seul centre européen impliqué dans le consortium international pour le séquençage complet du génome du riz, première céréale la plus cultivée au monde.

    2002 → Le CEA, Infobiogen et la société Gene-IT SA mettent à la disposition de la communauté scientifique internationale les premiers résultats de la comparaison de 70 protéomes de micro- organismes. Avec plus de trente milliards de comparaisons effectuées, le projet Teraprot réunit la puissance du supercalculateur Tera du CEA, la première en Europe, les performances du logiciel LASSAPTM, développé par Gene-IT et l’expertise en bioinformatique d’Infobiogen.

    2002 → Au cours de l’année, une collection de 4 ouvrages de vulgarisation scientifique « Les enquêtes de Marie-Odile Monchicourt » est coéditée par Genopole avec Platypus Press.

     

    2003 → Aboutissement du projet international « Génome humain » et publication de la séquence complète des 23 chromosomes. Le chromosome 14, contenant une partie importante des gènes de notre système immunitaire, a été séquencé à Évry par Genoscope.

    2003 → Lancement par Genopole d’un programme de recherche en biologie de synthèse avec l’université d’Évry.

    2003 → La pépinière Genopole Entreprises exclusivement dédiée aux entreprises de biotechnologies de Genopole et gérée par la CCI Essonne reçoit la certification ISO 9001 v2000.

    2003 → Les entreprises de Genopole réalisent 56% de l’investissement biotech français. Selon une étude parue dans la revue Biotech- Info du 12 novembre 2003, les entreprises génopolitaines ont réalisé à elles seules 61,9% des premiers tours de levées de fonds, soit approximativement 56% de l’investissement biotech français en 2003 !

    2003 → Le laboratoire de neurogénétique moléculaire, dirigé par Judith Melki, a démontré les remarquables capacités de « réparation » des cellules souches du muscle, dans le cas de maladies génétiques affectant le muscle, à l’échelle d’un organisme entier.

     

    2004 → Première mondiale à Généthon : des muscles de souris atteintes de la myopathie de Duchenne sont « réparés » grâce à une technique innovante de thérapie génique : le saut d’exon.

    2004 → Grâce au séquençage du génome d’un poisson, Tetraodon nigroviridis, Genoscope révèle la structure de l’ancêtre commun à l’homme et au poisson, constitué de 12 chromosomes.

    2004 → Genopole labellise la 50e entreprise du biocluster.

    2004 → Réunion de lancement du consortium NATIBS (New Approaches and Tools for Incubated Biotechs SMEs). Ce programme, mis en place dans le cadre du 6e PCRDT, a pour objet de définir des méthodes visant à faciliter la participation des entreprises innovantes dans les grands programmes européens.

    2004 → Dans un article publié dans la revue Nature, les équipes de Vincent Colot (URGV) et de Rob Martienssen (Cold Spring Harbor), démontrent l’importance de l’ADN « poubelle », séquences du génome dont on ignorait jusqu’alors la fonction, dans le contrôle de l’expression des gènes.

    2004 → Lors des Jeux Olympiques d’Athènes, la Kenyane Isabellah Ochichi remporte la médaille d’argent du 5 000 m. Ce succès sportif rejaillit sur le Laboratoire d’étude de la physiologie de l’exercice (LEPHE) installé sur le campus de Genopole qui a élaboré les plans d’entrainement de l’athlète.

     

    2005 → Ouverture du laboratoire I-Stem : institut dédié à la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines, financé notamment par l’AFM-Téléthon et sous tutelle de l’Inserm.

    2005 → Par un travail collectif impliquant l’équipe de Patrick Curmi, identification du mécanisme d’action de la vinblastine, un des médicaments majeurs du cancer.

    2005 → Première sortie positive de G1J de la société GeneSignal.

    2005 → Création du pôle de compétitivité mondial Medicen Paris Region dont Genopole est l’un des membres fondateurs.

    2005 → Ouverture du Centre d’exploration et de recherche fonctionnelle expérimentale (CERFE) à la communauté scientifique et industrielle, publique et privée de la région.

     

    2006 → Séquençage par le Genoscope du génome :
    – d’une bactérie, Kuenenia stuttgartiensis, acteur majeur du cycle de l’azote ;
    – de la paramécie, organisme unicellulaire, qui dévoile des mécanismes d’évolution des espèces.

    2006 → Création à Genopole de BioSupport, groupement d’employeurs dédié aux entreprises de biotech génopolitaines.

    2006 → Inclus dans le programme européen Nano4Drugs, une équipe de l’Inserm placée sous la coordination scientifique de Patrick Curmi du Laboratoire Structure et Reconnaissance des Biomolécules, met en avant les propriétés biologiques des nanodiamants pour transporter des molécules thérapeutiques au cœur des cellules.

    2006 → Le Conseil des BioRégions Européennes (Council of Europe BioRégions – CEBR) est lancé. Il rassemble les principaux bioclusters européens dont Genopole et poursuit un objectif majeur : œuvrer à la structuration et la dynamisation de l’industrie biotechnologique européenne.

    2006 → Pour ses 20 ans, le Téléthon obtient 106 696 532 € de promesses de dons

     

    2007 → Séquençage du génome de la vigne par le Genoscope et l’URGV d’Évry.

    2007 → Démonstration par des chercheurs de l’Inserm et cliniciens de l’AP-HP de la capacité des cellules souches embryonnaires à se différencier en cellules cardiaques au sein de cœurs défaillants de rats.

    2007 → À l’occasion de l’arrivée de la 60e entreprise, Sigma-Aldrich Proligo, installée sur le campus d’Évry, tous les dirigeants des entreprises de biotechnologie de Genopole se sont vu remettre le label Genopole.

    2007 → Pose de la première pierre du futur Centre hospitalier sud-francilien, en présence de Roselyne Bachelot, Serge Dassault et Manuel Valls.

     

    2008 → Lancement du premier produit issu d’une entreprise de Genopole, Novagali Pharma (devenu Santen) : le Cationorm®, destiné à la sécheresse oculaire.

    2008 → Jean Weissenbach reçoit la médaille d’or du CNRS.

    2008 → Dans le cadre du « Premier colloque international sur la recherche dédiée aux cellules souches embryonnaires humaines », le comité d’organisation du colloque et Genopole ont organisé un débat public sur les recherches sur les cellules souches embryonnaires humaines, leurs applications thérapeutiques potentielles et les questions politiques et philosophiques qui les entourent.

    2008 → 10e concours national d’aide à la création d’entreprise de technologies innovantes :
    4 projets accompagnés par Genopole récompensés.

    2008 → Une convention de partenariat a été signée entre COFACE et Genopole. Cet accord permet aux entreprises de biotechnologies de bénéficier d’une assurance prospection, spécialement créée pour elles, qui a pour objectif de faciliter le développement de leurs activités à l’international.

    2009 → Première reconstitution d’un épiderme à partir de cellules souches embryonnaires humaines par I-Stem.

    2009 → Ouverture à l’université d’Évry d’un master en biologie systémique et biologie synthétique, disciplines scientifiques émergentes.

    2009 → Départ de l’expédition Tara Oceans, dont l’objectif est d’explorer le monde du plancton à travers les mers. Genoscope est partenaire du projet.

    2009 → Création de l’association Centre de recherche clinique et translationnelle sud-francilien (CRCT).

    2009 → Identification par le CNG de variations génétiques de risque pour la maladie d’alzheimer, la maladie coronarienne, l’hypertension artérielle, le psoriasis et plusieurs cancers.

    2009 → Global Bioenergies lève plusieurs millions d’euros pour transformer la biomasse végétale en biocarburant (octane).

     

    2010 → Création de l’Institut de biologie des systèmes et de synthèse (iSSB), qui rejoindra le laboratoire Génomique métabolique en 2018.

    2010 → Premières entrées en bourse de 2 entreprises génopolitaines: Novagali Pharma (Santen) et IntegraGen.

    2010 → Genoscope établit le catalogue des gènes de la flore intestinale, dont le rôle s’avère capital pour notre santé.

    2010 → Commercialisation par Nutrivercell de DUAB®, complément nutritionnel innovant destiné aux infections urinaires récidivantes.

    2010 → Commercialisaton des kits de détection de virus et champignons sur plantes par Agdia Biofords, première société de biotech ayant rejoint Genopole en 1998.

    2010 → Démarrage d’un essai clinique international de thérapie génique pour le déficit immunitaire de Wiskott-Aldrich. Généthon est le promoteur de l’essai.

    2010 → Première édition de la série des 5 colloques « Sciences de la Vie en société » en partenariat avec l’Institut francilien recherche innovation société (IFRIS).

  • De 2011 à 2018 : nos 20 ans

    2011 → Ouverture du Centre hospitalier sud francilien (CHSF) de 1 000 lits.

    2011 → Inauguration de Généthon Bioprod (devenu Yposkesi en 2016), centre de production de médicaments de thérapie génique.

    2011 → Pour la 1re fois, identification grâce aux cellules souches embryonnaires des mécanismes impliqués dans une myopathie – la maladie Steinert.

    2011 → Entrée en bourse de Global Bioenergies, créée à Genopole en 2008.

    2011 → Première édition du concours Genopole de création d’entreprises dans le secteur des biotechnologies de l’environnement, de l’agronomie ou de l’industrie (hors champ médical).

    2011 → New England Biolabs s’implante à Genopole. La société est leader mondial de la production et de la commercialisation de réactifs destinés à la recherche en sciences de la vie, et étend ainsi le réseau mondial de ses filiales avec l’ouverture de New England Biolabs France à Genopole

    2012 → Le prix Gallien, Nobel de la recherche pharmaceutique, est attribué à Généthon.

    2012 → Entrée en bourse de Novacyt.

    2012 → Ouverture par l’université d’Évry de l’Institut de Biologie génétique et bio-informatique (IBGBI).

    2012 → Cécile Réal, PDG d’Endodiag, est la première française lauréate du prix international Cartier Women’s Initiative Awards.

    2012 → Global Bioenergies est désigné par EuropaBio « entreprise la plus innovante de l’année ».

    2012 → L’iSSB réalise un pas important pour la conception informatique automatisée de génomes entiers fonctionnels.

    2012 → Des équipes de Genoscope et l’iSSB réussissent à concevoir pour la première fois au monde une bactérie viable dans laquelle une des 4 bases a été remplacée par un composé synthétique.

    2013 → Publication par Jean-Luc Beylat et Pierre Tambourin du rapport sur l’innovation demandé par le Gouvernement.

    2013 → Création de Fondagen, fonds de dotation pour l’innovation en biotechnologies.

    2013 → Généthon Bioprod (Yposkesi) devient le premier laboratoire à but non lucratif à recevoir le statut d’établissement pharmaceutique.

    2013 → Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a accueilli les onze nouveaux membres de l’Académie des technologies élus en 2012, parmi lesquels deux personnalités de Genopole : Pierre Tambourin, directeur général et François Képès, directeur scientifique du programme d’épigénomique.

    2013 → AnovaPlus est retenu par l’Ifremer et le CEA dans le cadre d’un contrat de transfert pour réaliser les étapes d’optimisation et de validation d’un test « bandelette » détectant une microalgue toxique présente dans les coquillages de consommation.

    2014 → Metafora biosystems lance un biomarqueur unique du métabolisme énergétique cellulaire.

    2014 → Généthon démontre l’efficacité chez la souris et le chien d’une thérapie génique pour la myopathie myotubulaire.

    2014 → Agdia Biofords commercialise un nouveau kit pour le diagnostic d’un virus du cerisier.

    2014 → Renouvellement du GIP Genopole. Le CEA, l’Inserm, l’université Paris-Sud, le Centre hospitalier sud-francilien et la SEM Genopole rejoignent l’Assemblée générale de Genopole qui compte désormais 12 membres.

    2014 → Isabelle This Jean, vice-présidente du Conseil régional d’Île-de-France, prend la succession de Thierry Mandon à la présidence de Genopole

    2015 → Global Bioenergies produit son 1er lot d’essence renouvelable à partir d’isobutène synthétisé par des bactéries à partir de sucres végétaux. C’est la seule société en Europe et l’une des rares au monde à développer un procédé biologique de production d’hydrocarbures, convertibles en carburants, plastique, caoutchouc et autres polymères.

    2015 → Genoscope dévoile les premiers résultats génomiques des échantillons de plancton de Tara Oceans.

    2015 → Marianne Duranton, conseillère régionale d’Île- de-France, est élue présidente de l’Assemblée générale du GIP Genopole.

    2016 → Annonce par le premier ministre Manuel Valls du lancement du plan France Médecine Génomique, porté par Aviesan. Genopole a contribué activement à sa construction.

    2016 → Identification par I-Stem, grâce aux cellules souches iPS (cellules reprogrammées à l’état souche à partir de cellules de patients), de candidats médicaments contre des maladies génétiques.

    2016 → La société Anova-Plus lance le premier test ADN hors laboratoire, destiné au diagnostic rapide de terrain d’une grave maladie de la vigne

    2017 → Succès d’une thérapie génique par voie intraveineuse chez des chiens atteints naturellement de la myopathie de Duchenne.

    2017 → Lancement d’un essai clinique international pour une thérapie génique mise au point par Généthon pour traiter la myopathie myotubulaire, particulièrement grave.

    2017 → Genopole met en place deux nouveaux dispositifs d’accompagnement des entreprises, le Shaker et le Booster.

    2017 → Inauguration du Lab Biotech pour l’accueil des projets biotech innovants du Shaker.

    2017 → Genopole publie « Le Génie des gènes » au Cherche-Midi.

    2017 → Jean-Marc Grognet succède à Pierre Tambourin à la direction de Genopole.

    2017 → Genopole signe un accord stratégique avec l’Institut Néomed au Canada.

    2017 → Le CNRGH d’Évry est choisi pour accueillir le CRefIX – Centre de référence, d’innovation, d’expertise et de transfert, chargé d’harmoniser les procédés de séquençage des plates-formes du plan France Médecine Génomique 2025.

    2017 → Illumina, leader mondial du séquençage, s’installe à Genopole.

    2018 → Global Bioenergies fait la démonstration avec Audi de la viabilité de son biocarburant sur l’anneau de vitesse de Montlhéry.

    2018 → Lancement d’un essai clinique d’un pansement cellulaire pour les rétinites pigmentaires d’origine génétique mis au point par I-Stem.

    2018 → Découverte par le laboratoire SABNP de nouveaux compartiments cellulaires aux propriétés liquides participant à l’organisation et l’activité de la cellule.

    2018 → La société IntegraGen est choisie pour exploiter la plate-forme de séquençage de Paris Region du plan gouvernemental France Médecine Génomique 2025.

    2018 → Premières réalisations du Pôle de vie (futur siège de Genopole) : ouverture de la résidence étudiants/chercheurs Bernard Barataud et d’une crèche de 60 berceaux.

    2018 → Enalees lance la commercialisation de ses kits de tests diagnostiques pour la détection de maladies infectieuses chez le cheval.

    2018 → Genopole obtient le label bronze européen décerné par l’initiative européenne pour l’excellence des clusters.

    2018 → Genopole passe un accord de partenariat avec le cluster Génome Québec

Le génie des gènes - 20 ans de génétique à Evry

Un retour sur l’histoire de la génétique et de Genopole, découvrez le livre « Le génie des gènes » aux éditions Cherche Midi de Laurianne Geffroy et Pierre Tambourin avec la collaboration de Jean-François Prud’Homme et une préface de Hervé Chneiweiss.

Avec le soutien de